A Hungarian speaking ScoutWiki has joined the ScoutWiki Network.

Groupe EEUdF Roquépine

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher


Logo js.jpg    En France, ce groupe fait partie d'un des neuf mouvements pratiquant officiellement l'accueil de scoutisme.
Roquépine

Foulard du groupe

Foulard du groupe
Icon girl guide.svg
Icon boy scout.svg
Groupe mixte

Fondation : 1930 et 1932
Fondateurs :
Fermeture : 1969
Chef(s) actuel(s) :
Coordonnées
Adresse : 5, rue Roquépine
Paris 8e
Téléphone :
E-mail :
[mailto: ]
Site web :
[ ]
Unités

48° 52' 24", 2° 19' 11"




Histoire

Le groupe Roquépine est un groupe d’éclaireurs unionistes rattaché à la paroisse parisienne du Saint-Esprit, dans le 8e arrondissement de Paris.

La meute est créée à la rentrée 1930 par Antoinette Seydoux et Jeanne Kœnig. Elle est affilié au numéro 244.
Le pasteur Émile Schloesing est Chef-Président du groupe. Ses enfants, dont Jacques-Henri Schloesing, seront parmi les premiers louveteaux.

La troupe est créée à la rentrée 1932 et est affiliée au numéro 483.

Le groupe est rattaché au secteur Nord-Est de la région de la Seine.

En 1937, le groupe est rattaché au secteur du Louvre de la région de la Seine-Orient. Monique Monod est CM, Pierre Deniker CT et Charles Delizy Chef-Président. Le pasteur Daniel Monod est aumônier.

En 1940, il est rattaché au secteur de la Fourche de la région de la Seine-Occident. Le Conseiller de Groupe est le pasteur François Forel, la CM est Janine Mathivet et le CT Jean Heineman. Daniel Monod est toujours aumônier.

Alain Martin y a fait son scoutisme.

Il y a deux troupes en 1949, Claude Liffar de Roquépine II est initié indien[1].

Lors du camp national des quarante ans du mouvement à Walbach en 1951, les patrouilles des Castors et Antilopes obtiennent la mention assez bien.

En 1969 la troupe disparaît soudainement, vraisemblablement à cause d’un désaccord du CT, Serge Oberkampf, avec les réformes du mouvement (les EUF fusionnent avec la section unioniste de la FFE pour devenir les EEUdF). Elle comptait quatre Patrouilles : Castors, Chamois, Gerfauts et Panthères.

Une grande partie des éclaireurs rejoindra alors la troupe de l’Étoile.

Voir aussi


Notes et références


  1. Sois Prêt nº262 juillet-août 1949.