A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Georges Moustaki

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

Georges Moustaki, né Giuseppe Mustacchi, est un auteur-compositeur-interprète d'origine italo-grecque naturalisé français en 1985, né le 3 mai 1934 à Alexandrie en Egypte et mort le 23 mai 2013 à Nice. Il est le compositeur de tubes comme Ma liberté ou encore Le métèque.



Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : Georges Moustaki


Scoutisme

Le jeune Georges a été scout durant son enfance à Alexandrie en Egypte. Il semble avoir été membre des Éclaireurs israélites de France puis des Scouts de France, même si cela semble un peu confus. Voici en tout cas les souvenirs qu'il en retient :

« J’avais 12 ans et je vivais encore en Égypte, lorsqu’un cousin m’a convaincu de devenir scout. Il m’a parlé de la vie sous la tente, de l’aventure, des amis, des excursions… Tenté, je suis rentré aux Éclaireuses et Éclaireurs israélite en 1946. J’étais ravi de m’intégrer à un groupe d’adolescents qui étaient des inconnus pour moi.

Même si l’ambiance des camps était joyeuse et rassurante, on avait parfois de sacrées montées d’adrénaline ! En plein désert, près d’Alexandrie, on se retrouvait souvent nez à nez avec des scorpions, des serpents et des chiens sauvages qui rôdaient autour de nos tentes.

J’aimais beaucoup l’esprit ludique de nos activités, où rien n’avait l’air contraignant. Trop occupé à vivre cette aventure, je m’affirmais sans même regretter ma famille, au contraire ! Je m’émancipais et apprenais à m’adapter à toutes les situations. »

Scouts Toujours ! d'Amélie de Turckheim et de Dolorès Gonzalez

Le biographe Louis-Jean Calvet rapporte ces souvenirs dans sa biographie :

« Autre particularité du brassage des cultures à Alexandrie, le petit grec juif et circoncis, qui va au club de la synagogue pour jouer au ping-pong ou faire de la boxe ("J'ai failli devenir boxeur"), fait en même temps partie des Scouts de France, un mouvement de jeunesse catholique. ROger Lumbroso, de quatre ans son aîné, est membre du même mouvement. Il se souvient que, l'été 1946, ils sont partis, avec la troupe, pour un camp scout, pendant deux semaines à Chypre. Leur rencontre se produit sur le bateau : "J'avais trouvé un bon petit coin pour dormir sur le pont, à l'abri du vent. Il arrive et me dit : "Tu as trouvé le meilleur coin du bateau, pousse-toi pour me faire de la place.' Il m'a poussé, a pris toute la place, et depuis ce jour, il n'a pas arrêté de me pousser, de me prendre de la place ..."

Histoire compliquée, un peu névrotique, et qui durera longtemps, Lumbroso était fasciné par Jo, le trouvait rayonnant, éclatant de vie. Il raconte que chez les scouts, il ne faisait rien, "n'avait aucun badge, sauf celui de boute-en-train". Lorsque le chef de troupe sifflait le rassemblement, Jo ne se dérangeait pas. Un jour, à bout de nerf, il lui dit : "Lorsque je siffle, tu dois venir en courant, en laissant tout tomber." La fois suivante, Jo répond au coup de sifflet au quart de tour et arrive entièrement nu : respectant les ordres, il a tout laissé tomber ...

Pour faire plaisir à son père, qui à Alexandrie emmène souvent ses enfants dans les tavernes grecques, il ahcète avec son argent de poche deux bouteilles de vin chypriote, deux bouteilles que le chef trouve et confisque : les scouts n'ont pas droit à l'alcool. Mais il les boit et moqueur ou un peu sadique, les rend, vides, au jeune Moustaki qui s'empresse de les lui envoyer à la figure ... »

Moustaki, une vie de Louis-Jean Calvet

Moustaki se rend pour la première fois en France en 1947 pour participer au Jamboree de Moisson.

Sources et liens

  • Livre Scouts Toujours ! d'Amélie de Turckheim et de Dolorès Gonzalez
  • Moustaki, une vie de Louis-Jean Calvet
  • Biographie sur LaToileScoute