A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Feu de veillée

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Feu de camp (homonymie) Disambig.svg


Un (très) grand feu de veillée

Le feu de veillée, feu de camp ou feu de bivouac demande une méthode différente du feu de cuisine, l'important étant non pas tant les braises que les flammes. Il faut savoir moduler son feu pour suivre la courbe de veillée.

Le but du feu de veillée n'est en effet pas d'abord de chauffer, mais d'apporter de la lumière pour éclairer les animations et les visages des participants. Il permet également de créer une ambiance chaude et sympathique, propice à la détente avant le sommeil, et participe donc très largement à la magie de la veillée.

Taille du feu

Un proverbe indien dit :

« Indian makes a small fire and sits close. White man makes a big fire and stands far away. »

Ce qui peut se traduire par :

« L'Indien fait un petit feu et s'assoit près. L'homme blanc fait un grand feu et se tient au loin. »

Il faut savoir adapter la taille du feu de veillée aux circonstances et à la veillée elle-même. Une veillée sera plus chaleureuse et plus intime si on se tient assis, serrés autour d'un petit feu, que si on a voulu faire un feu trop grand et qu'on est obligé de s'en tenir loin. Par ailleurs, un grand feu chauffera trop, et pourra même éblouir, tandis qu'un petit feu réchauffera et éclairera juste ce qu'il faut, et sera donc plus confortable.

Les grands feux sont donc à réserver de préférence pour les grandes veillées réunissant de nombreuses personnes, où leur fonction sera simplement d'apporter de la lumière, et non de réchauffer physiquement et moralement les veilleurs ou d'assurer une ambiance sympathique.

Construction du feu

Choix du bois


Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Choisir le bois pour le feu



Le bûcher

Le feu de veillée classique consiste à former une pyramide de bois que l'on entoure ensuite d'une "tour" faite de rondins superposées.

Le bûcher n'a pas besoin d'être très haut ! Prévoir en fonction de la durée de la veillée. Penser également que plus il y a de bois (donc plus le bûcher est haut), plus le feu sera grand, lumineux, et chauffera fort.



Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Feu en bûcher



Moduler le feu

Les besoins de la courbe de veillée, ou les nécessités scéniques des sketches et des jeux, peuvent demander que le feu soit plus ou moins fort. Notamment, ils peuvent avoir besoin d'augmenter la lumière émise par le feu, soit pour qu'une action soit bien visible, soit pour effectuer des jeux de lumière.

Augmenter les flammes

Il est assez facile d'augmenter la luminosité d'un feu. Ce sont les flammes qui produisent la lumière, donc plus il y a de flammes, plus le feu éclaire. Chaque morceau de bois qui brûle émet une (ou des) flamme(s), donc plus il y a de morceaux de bois, plus le feu sera lumineux. Bien entendu, il existe des essences de bois permettant plus de flammes que d'autres, elles sont donc à privilégier pour faire des feux lumineux (résineux comme le pin ou le sapin, notamment).

Pour obtenir une luminosité forte pendant un temps assez long, il faut donc alimenter régulièrement le feu en bûches de taille moyenne.

Pour augmenter rapidement la luminosité du feu, on peut y ajouter des paquets de brindilles. L'idéal est donc de disposer de branches complètes, bien sèches. Comme les petites branches sèchent en quelques jours, le bois coupé au début des installations peut ainsi servir à la veillée de fin de camp ! On ajoute donc des brassées de branches sèches sur le feu et, après quelques secondes, on obtient de vives flammes lumineuses.

Là encore, il faut privilégier les résineux secs, qui permettent d'obtenir plus rapidement plus de lumière.

Diminuer les flammes

… à développer …

Effets spéciaux

Avertissement Attention !
Ces techniques peuvent être dangereuses. Ne jamais oublier que les flammes brûlent, et que l'environnement et les vêtements des spectateurs peuvent être très facilement inflammables. Les effets spéciaux ne doivent être utilisés que dans un environnement parfaitement sécurisé. Ces techniques ne doivent pas être utilisées en animation sans avoir été préalablement essayées plusieurs fois par ceux qui les réalisent.
Ces informations sont données à titre documentaire. Scoutopedia ne saurait être tenu responsable d'incidents survenus au cours de l'utilisation de ces techniques.
  • Il est possible de faire suivre la diminution de la lumière par une rapide augmentation de celle-ci, ce qui permet d'obtenir un effet de nuit suivi d'une irruption de lumière. Pour ce faire, il faut recouvrir le feu d'une brassée de branches vertes, avec leurs feuilles. Plus la brassée est grosse, plus le temps de nuit sera long, mais plus l'arrivée de la lumière sera diluée. L'arrivée de feuilles recouvrant le feu cache momentanément celui-ci, mais sa chaleur fait sécher les branches, qui prennent ensuite feu en diffusant une grande lumière.
  • Si l'on souhaite faire «bondir» les flammes un court instant, notamment pour obtenir un effet de magie ou d'éclairs, cela peut être obtenu en jetant dans le feu des poignées de chocolat en poudre (cacao instantané pour petit-déjeuner). La combustion instantanée de la poudre provoque une gerbe de flammes qui retombe immédiatement.


Cet article peut aider à préparer certains badges.