The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Fanion de patrouille

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Fanion de patrouille.JPG

Le fanion de patrouille, également appelé staff, symbolise la patrouille, le clan ou l’équipe dans la durée.

Origine

À l’origine du scoutisme, chaque éclaireur était muni d’un bâton qui devait l’aider à la marche et dans certains cas d’urgence (sauter haut-dessus d’un buisson, fabriquer un brancard, etc.). L’éclaireur gardait son bâton tout au long de sa vie scoute et y faisait figurer sa progression personnelle. Le jour où il devenait chef de patrouille (CP), il ajoutait en haut de son bâton le fanion de la patrouille. Aujourd’hui, seul le CP a conservé le bâton avec le fanion et l’ensemble porte le même nom.

Baden-Powell écrit dans la première édition de Scouting for boys (1908) que chaque chef de patrouille a un petit drapeau blanc à son bâton, avec la tête de l'animal totem, en tissu vert, cousue sur les 2 faces[1]. Dans la première décennie du scoutisme, on trouve donc généralement un fanion triangulaire blanc, représentant simplement le totem de la patrouille (tête ou silhouette complète) en tissu, rouge ou vert. Les insignes et les liserés reproduisant le code de couleurs apparaitront plus tard.

Quatre fanions de patrouille (patrol flags), image de paquet de cigarettes britannique.

Composition

Bâton

Le bâton est judicieusement choisi par le CP. Il doit être résistant pour pouvoir traverser le temps et les activités de la patrouille. Il est verni, poli, sculpté en fonction. Il mesure entre 150 et 160 centimètres.

Spécificité :

  • Chez les scouts marins, il peut être orné de travaux de matelotage d'art (têtes de turc en drisse blanche par exemple) et équipé d'une bandoulière faite en macramé de drisse blanche. En outre, il peut être surmonté d'un fer de gaffe. A l'aviron, il peut être disposé à l'avant de l'embarcation, ce qui permet de reconnaître les équipages à distance. Pour des raisons pratiques les patrouilles marines ont des staffs raccourcis.
  • Un manche de hache remplace le bâton dans la spécialité des patrouilles nautiques FSE.

Pratiques courantes :

  • Un morceau de métal est fixé au bas du bâton pour l’empêcher de s’écraser ou de se fendre. Cela permet aussi de le planter dans la terre.
  • Une lanière en cuir attachée aux extrémités permet de le transporter.

Fanion

Par exemple, la patrouille de l’écureuil prend les couleurs brun et gris, voici le fanion

C’est la partie la plus importante du staff mais aussi la plus fragile car faite de tissu. C’est le CP qui fabrique le fanion lors de l’ouverture d’une nouvelle patrouille, ses successeurs l’entretiennent et veillent à son état.


En générale, les deux couleurs de la patrouille y apparaissent en bordure et en fond. Le totem et la devise de la patrouille y sont représentés.


Searchtool.svg Voir l’article détaillé : code des couleurs de patrouille



De forme triangulaire aux origines du scoutisme, on en trouve aussi en forme d’ogives.

« Tel un chevalier banneret, le chef de patrouille porte à son bâton le fanion de la patrouille. Ce fanion est triangulaire et mesure 30 cm de haut sur 50 cm de long. Les couleurs de la patrouille y sont représentées comme suit : la couleur principale pour le totem découpé et cousu ; la couleur secondaire pour le fond. »

Manuel de l’Éclaireur, 15e édition, p.29, 1943

« Le fanion du staff est une flamme à pointe arrondie en ogive de la couleur de la tresse extérieure du flot. Il mesure 25 cm de haut et 40 cm de longueur totale.
Il est bordé sur 2 cm de large et porte sur chaque face la silhouette de l’animal emblème tourné vers la hampe.
Bande et silhouette sont de la couleur de la tresse intérieure du flot. […]

Une bande de groupe et un insigne de province sont cousus sur chaque face. La devise de la patrouille peut être brodée sur le fanion.

Enfin, le fanion est fixé par trois ou quatre attaches à la hampe dont la longueur est de 1,60 m. »

Azimut, troisième édition, p.105, 1996

Pratiques usuelles pour fixer le fanion au bâton :

  • Des clous de tapissier
  • Des mousquetons avec des œillets métalliques qui transpercent le tissu (ce qui permet de retirer le fanion pour un lancer de staff ).
  • etc.

Ajouts

Les patrouilles font figurer sur le staff les flots gagnés ou insignes remportés lors d'un camp régional ou national, les insignes de région. Ainsi au Walbach de 1951, seules les patrouilles ayant été classées TB purent coudre l'insigne du camp sur leur fanion.

Moins régulièrement, on peut y voir parfois les lieux où la patrouille a campé, les noms des CP, etc. C’est l’histoire de la patrouille qui est représentée. Ce fanion doit être alors distingué du fanion personnel.
Plus rare, certains arborent des bois de cerf, une patte de sanglier, ou même des peluches en rapport avec le totem.
Dans les mouvements de confession catholique, on ajoute parfois une petite statue de la sainte Vierge, une médaille miraculeuse, un esf[2], etc...


Lien externe


Notes et références


  1. Copie sur www.inquiry.net/patrol/flag/sfb.htm
  2. Drapeau tricolore avec le Sacré-cœur de Jésus et l’inscription Espoir et salut de la France répandu notamment par le pèlerinage traditionaliste de Chartres.