Scoutwikis were unavailable since Tuesday 29th July 2014 because of hardware failure in our server. We have now installed a new server, that will be much more powerful. FI, EN, and NL wikies were restored from backups dated 2014-07-27. However there are still some things that aren't working correctly – sorry about that. If you have any questions, please don't hesitate to contact admins via email at support@scoutwiki.org. Thanks!

Éclaireurs neutres de France

De Scoutopedia
(Redirigé depuis Eclaireurs Neutres de France)
Aller à : navigation, rechercher
Logo js.jpg    En France, ce mouvement fait partie des neuf mouvements pratiquant officiellement l’accueil de scoutisme.
Éclaireurs neutres de France

Éclaireurs neutres de France


Fondation : 1947
Disparition : {{{disparition}}}
Fondateurs : Marcel Lepage
Président : Christian Septon
Commissaire général : Charles Coussement
Commissaire Général Scout: {{{commissairescout}}}
Commissaire Générale Guide: {{{commissaireguide}}}
Siège : 11, rue Henri Chevreau - 75020 - PARIS
Site web : http://www.eclaireurs.org
E-mail : {{{mail}}}
Effectifs : 3000 membres.
Effectifs : {{{effectif jeunes}}} jeunes.
{{{effectif responsables}}} responsables.

mouvement aconfessionnel

Mouvement aconfessionnel.
Agrément :

Agrément JS

Reconnu par Jeunesse et Sports comme mouvement de scoutisme.
Conférence française de scoutisme Conférence française de scoutisme

L'association des Éclaireurs neutres de France (ENF) est une association laïque de scoutisme classique de type unitaire. Elle se dit neutre, car les ENF accueillent toute personne qui approfondit ses convictions et respecte celles des autres, article 5 de la Loi des ENF. L'association des ENF est signataire du Message aux familles. Elle est également l'un des membres fondateurs de la Conférence française de scoutisme.

Histoire

Les ENF furent fondés en 1947 par Marcel Lepage, dans un esprit d'ouverture et de respect de chacun. L'association des ENF a été créée afin que chacun puisse pratiquer le scoutisme tout en approfondissant ses convictions et respectant celles des autres (article 5 de la loi scoute ENF). C'est une nouvelle association qui est apparue dans le paysage du scoutisme en France, croire qu'elle soit née d'une scission serait une erreur. Erreur souvent commise, car en 1952, Georges Bertier fondateur des Éclaireurs de France rejoint les ENF et en accepte la présidence, reconnaissant que les ENF répondaient à l'idéal de la jeunesse (fraternité, union, tolérance). Son successeur, Henri Viaux, lança la décentralisation du mouvement et la mise en place des camps de formation des cadres. En 1959, l'abbé Andréis - l'un des fondateurs des Scouts de France - apporta également son soutien aux ENF.

Depuis les ENF ont grandi. Sans cadre permanent, uniquement grâce au dévouement de tous ses chefs bénévoles, l'association des ENF s'est implantée et imposée. L'association des ENF est reconnue comme mouvement scout d'utilité publique par Maurice Herzog depuis le 10 décembre 1960[1].

Chronologie des E.N.F.


Searchtool.svg Voir l’article détaillé : chronologie des ENF



Neutralité

C'est là la grande spécificité des ENF. C'est la seule association scoute en France à développer cette particularité depuis sa création.

Neutralité positive

L'association des ENF est d'une neutralité totale. Respectueuse de toutes les convictions, elle est ouverte à tous, sans distinction d'origine sociale ou confessionnelle, philosophique ou politique, et quel que soit le degré d'adhésion de la personne à ces tendances si cela s'inscrit dans la légalité. Elle s'interdit toute discussion ou prise de position d'ordre politique ou religieux. La neutralité du mouvement, qui s'exprime au travers du cinquième article de la loi, l'éclaireur approfondit ses convictions et respecte celles des autres, ne constitue pas un but en soit. La neutralité n'est pas le but des ENF. Par contre, la neutralité est un moyen, qui permet de tendre vers un des 5 buts du scoutisme qui est la spiritualité (voir ci-dessous). L’association ayant pour but de contribuer, dans le prolongement de l'éducation parentale, à l’éducation complète de l’individu par le développement de :

  • caractère et volonté
  • santé et entraînement physique
  • ingéniosité pratique et connaissance de la nature
  • esprit de service
  • vie spirituelle et idéal moral

Chacun de ces 5 buts ayant la même importance, l'un ne pouvant être privilégié par rapport à l'autre.

Concernant les convictions, le mouvement ne tombe pas pour autant dans le relativisme en mettant toutes les vérités au même niveau. L'article 5 est très clair : L'Éclaireur approfondit ses convictions et respecte celles des autres.

Il s'agit bien de convictions et non de vérité. En aucun cas, l'association des ENF ne se donne le droit d'intervenir dans les convictions de chacun. Toutefois, elle refusera toute position sectaire ou schismatique. Le mouvement est donc en cela totalement neutre, mais aucun de ses membres ne l'est, puisque chacun se doit d'être en recherche dans ses convictions et leurs approfondissements. Il est évident que cette démarche ne peut aller que dans la continuité de l'éducation parentale.


Pour autant, en matière confessionnelle le mouvement ne peut négliger la situation religieuse de ses filles et garçons. En effet, la religion, à l'inverse de la politique, joue chez l'enfant né dans une famille croyante un rôle profond dès ses premières années...

Si la famille demeure la responsable principale de la vie religieuse de l'enfant, elle n'est plus la seule dès lors qu'elle le confie à des tiers. Sans devenir responsable de la formation religieuse de ses membres, l'association se soucie de la sauvegarde de leur capital religieux.

Or, trop souvent, le simple « INDIFFÉRENTISME » religieux n'aboutit en fait qu'à une forme d'opposition religieuse, qui va à l'encontre de la neutralité de l'association. C'est pourquoi une forme inédite de neutralité positive, ou active est mise en place dans ce mouvement, qui se trouve donc nourri de spiritualité.

La spiritualité

Le scoutisme de Baden-Powell est incontestablement d'inspiration chrétienne. Conscient de cette réalité, les ENF n'ont pas voulu déformer ce scoutisme dans leur adaptation, et ils en respectent l'esprit et les méthodes.

Pour autant, tout enfant peut vivre la loi proposée, qu'il soit chrétien ou non.

Par contre, l'association considère que l'adhésion de chacun de ceux qui la rejoignent à un idéal spirituel ou religieux est indispensable. Et les chefs doivent être en mesure d'amener les jeunes à développer cet idéal parallèlement à leur développement moral.

L'idéal poursuivi par l'association est celui de faire conduire les enfants qui lui sont confiés à l'âge adulte, en les aidant à devenir, fortifiés et grandis, des êtres équilibrés, possédant le sens du devoir, des responsabilités civiques et humaines, « précieux pour leur pays » (BP), droits, loyaux, fraternels et secourables, ayant la volonté d'aider les autres et capables de le faire avec efficacité. C'est la volonté de faire des Hommes libres, capables d'un choix : celui d'aimer son prochain, de vouloir l'unité, et la fraternité; c'est aussi celui de respecter la liberté d'autrui, jusque dans ses convictions.

Mais les ENF considèrent avec justesse le simple respect des convictions comme une notion négative. Dans l'idéal scout en effet, aucun secteur de la personnalité ne doit être négligé.

Concrètement

Les chefs d'unités ont la responsabilité que leurs activités permettent aux enfants de satisfaire à leurs obligations et devoirs religieux. Ils prennent contact avec les parents afin de connaître leurs exigences à ce sujet, et sont responsables devant eux du bon suivi de celles-ci. À ce titre, ils favorisent dans leurs activités les pratiques religieuses de chacun.

Les chefs ENF se montrent positifs; ni indifférents, ni partisans. Ils créent un climat de respect mutuel vivant et un esprit de fraternité concret.

Mais évidemment, ceux-ci n'ont pas à devenir les aumôniers de toutes les religions. C'est pourquoi les chefs peuvent et doivent faire appel à des autorités religieuses en cas de besoin, après concertation avec les parents.

Les ENF accueillent aussi des groupes confessionnels, c'est à dire des unités qui ont fait le choix d'une orientation religieuse définie, sans que cela n'affecte en rien ni leur ouverture, ni la neutralité préservée de l'association qui est responsable de l'unité. Dans ce cadre, la présence d'un conseiller religieux est reconnue et souhaitable.

Pour les non croyants, les non-pratiquants, selon le choix des parents, l'association propose des thèmes de réflexion axés sur des valeurs civiles, comme la générosité, le service, etc. D'ailleurs, pour tous, il est proposé chaque mois et chaque jour de camp de faire un effort sur un thème précis à vivre au mieux (exemple : penser aux autres, rendre service à la maison).

Dans le cadre de l'esprit scout, les ENF ouvrent leur association aux personnes morales qui se reconnaissent dans la totalité du projet éducatif ENF et dans le 5e article de la loi éclaireurs ENF : L'éclaireuse ou l'éclaireur approfondit ses convictions et respecte celles des autres. Cette neutralité est positive. Elle implique pour chacun le devoir d'approfondir les convictions philosophiques, spirituelles ou religieuses; elle est pluraliste et enrichissante.[2]

Ces personnes morales sont ce que certains appellent des affiliées. L'adhésion étant toujours individuelle, ce seront des membres associés, aux côtés de membres directs. Mais les ENF reconnaissent ces associations affiliées (personnes morales) qui ont fait leur les statuts et le projet éducatif ENF. Celles-ci le sont par un protocole d'accord définissant devoirs et droits avec mise en observation de 3 ans. Chaque personne de ces associations est membre adhérent à titre personnel des ENF. Tous les adhérents sont représentés au comité directeur. Ils ont les mêmes droits que les membres ENF d'origine, à ceci près qu'ils ne peuvent participer à la modification des statuts. Leur cotisation est différenciée. À ce titre, trois associations ont rejoint sous cette forme les ENF : les Scouts & guides de Riaumont, puis les Europa scouts et Scouts et guides Saint-Louis.

Pédagogie

Le scoutisme ENF est un scoutisme unitaire, la branche cadette rassemble les louvettes et louveteaux dans des meutes qui peuvent être mixtes ou non, les branches moyennes et aînées ne sont pas mixtes.

Textes spécifiques des ENF :

  • Louvettes et louveteaux

Le texte de la promesse
« Je promets (les croyants ajoutent : devant Dieu) de faire de mon mieux
pour être fidèle à la France, à mes parents et à la Loi des louveteaux,
pour rendre chaque jour service à quelqu'un. »

Le texte de la loi
Le louveteau sait écouter les vieux loups

  • Éclaireuses, éclaireurs, éclaireuses aînées et routiers

Le texte de la promesse
« Je promets sur mon honneur (les croyants ajoutent : et devant Dieu) de faire tous mes efforts pour servir l'idéal (Dieu) et mon pays, aider les autres en toutes circonstances et obéir à la Loi scoute »

Le Texte de la Loi
1 - L'éclaireur n'a qu'une parole.
2 - L'éclaireur est loyal et chevaleresque.
3 - L'éclaireur est généreux et fait chaque jour une bonne action.
4 - L'éclaireur est l'ami de tous et le frère de tous les scouts.
5 - L'éclaireur approfondit ses convictions et respecte celles des autres.
6 - L'éclaireur aime la nature et les animaux.
7 - L'éclaireur sait obéir.
8 - L'éclaireur est toujours de bonne humeur
9 - L'éclaireur est travailleur, économe et respectueux du bien d'autrui.
10 - L'éclaireur est propre dans son corps ses pensées, ses paroles et ses actes.

Branches

La branche cadette peut être coéduquée ou non, les branches éclaireurs et aînées ne le sont pas.

Uniforme

Voir aussi


Éclaireurs Neutres de France Cet article fait partie de la série
Éclaireurs Neutres de France
Éclaireurs Neutres de France
Président : Christian Septon
Commissaire général : Charles Coussement
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : Louveteaux et louvettesÉclaireursÉclaireusesÉclaireuses Aînées et Routiers
Organes : {{{organes}}}
Évènements : {{{évènements}}}
Centres : La Clavarine
Publications : Carnet de jungleGrand jeuÊtre éclaireuseL'angon
Histoire : Chronologie
Associations adhérentes : Scouts de RiaumontScouts et guides Saint-LouisEuropa scouts
Personnalités : PrésidentsCommissaires GénérauxAutres personnalités...
UniformeProjet éducatifPortail de progression


Mouvements scouts Les mouvements de scoutisme en France Drapeau français
Mouvements agréés par l'État :
Le scoutisme français :
Éclaireuses et éclaireurs de FranceÉclaireuses et éclaireurs unionistes de FranceScouts et guides de FranceÉclaireuses et éclaireurs israélites de FranceScouts musulmans de France

Conférence française de scoutisme :
Éclaireurs neutres de France (Adhérents : Riaumont · Europa · St Louis) • Fédération des éclaireuses et éclaireursAssociation des guides et scouts d'Europe

Indépendant : Scouts unitaires de France

Mouvements non agréés par l'État :
Catholiques : Scouts de DoranScouts Godefroy de BouillonFédération ordre scoutScouts de ClusesScouts Saint BenoîtÉcuyers de St MichelScoutisme pour tous

Protestants : Éclaireurs évangéliques de FrancePorteurs de FlambeauxFlambeaux et Claires FlammesJeunesse AdventisteRoyal ranger

Autres : Éclaireurs neutres européensRandscouts

Autres petits mouvementsgroupes indépendants

Notes et références

  1. R.U.P. en date du 6 décembre 1960, et J.O. du 1er janvier 1961.
  2. Source : http://www.fraternite.net