The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Mixité et coéducation

De Scoutopedia
(Redirigé depuis Coéducation)
Aller à : navigation, rechercher

Initialement lorsque le scoutisme et le guidisme se sont développés, la séparation des sexes allait de soi. Puis avec l'évolution des sociétés, de nouvelles options se sont ouvertes pour offrir une éducation prenant en compte le rapport à l'autre sexe. Ainsi, la plupart des associations aujourd'hui accueillent des filles et des garçons ou sont jumelées à une association tournée vers l'accueil de l'autre sexe (Scouts du Sénégal et Guides du Sénégal ou Scouts du Liban et Guides du Liban), mais elles ne le font pas toutes sur le même mode même si toutes réfléchissent au rapport entres les femmes et les hommes.


Sur ce thème a émergé notamment la notion de coéducation, qui entend se différencier de la simple mixité par une prise en compte plus approfondie des spécificités masculines et féminines. Néanmoins le terme peut être trompeur puisqu'il existe deux types de co-éducation :

  • La co-éducation horizontale qui consiste en une éducation sexuée (mixité)
  • La co-éducation verticale qui consiste en l'éducation des plus jeunes par les plus âgés.

Le problème de la tente mixte est connexe. Reste encore un débat de fond, celui de l'altérité qui divise toujours bien des mouvements de scouts et de guides

Co-éducation horizontale

Il existe trois positionnements possibles face à l'éducation sexuée :

  • La mixité : Appliquée notamment dans de nombreux établissement scolaires, elle consiste à faire grandir filles et garçons ensemble, sans distinction particulière
  • L'homogénéité : Appliquée dans certains établissements scolaires, généralement privés, elle consiste à faire grandir filles et garçons dans des structures distinctes
  • La co-éducation : Elle consiste à éduquer filles et garçons dans la même structure, mais en tenant compte de leur spécificité

Dans le scoutisme, la coéducation va consister à prendre en compte la différence fille-garçon et à créer un espace où chaque sensibilité pourra exister, que les jeunes vivent le scoutisme dans des unités homogènes (auxquels cas des temps de rencontre avec l'unité homogène de l'autre sexe sont organisées) ou des unités mixtes (auxquels cas des temps où les jeunes sont séparés par sexe sont organisés). Les activités pourront ainsi être adaptées à chaque sexe. Dans les unités coéduquées, les patrouilles ne sont généralement pas mixtes afin de leur permettre de dormir dans la même tente. En France, la coéducation a été adoptée par l'ensemble des associations membres du Scoutisme Français, avec possibilité de la vivre en unités homogènes ou mixte chez les EEUdF et les SGDF.

Dans un sens dérivé, la coéducation peut signifier le simple fait qu'un mouvement soit ouvert à la fois aux filles et aux garçons, mais sans les mêler dans les mêmes unités (par exemple, à l'association des guides et scouts d'Europe, aux Scouts unitaires de France ou aux Scouts du Liban). Cependant, en France, en Belgique, en Suisse et au Canada, comme tous les mouvements accueillent actuellement des filles et des garçons, on préfère généralement parler de groupes et unités homogènes.

Co-éducation verticale

Il existe deux positionnements possibles face à l'éducation des jeunes par les plus âgés :

  • L'éducation donnée par les responsables et chefs aux jeunes, adultes ou proches de la majorité.
  • L'éducation donnée par les plus grands des jeunes aux moins agés: rôle de l'exemple,de l'enseignement pratique. C'est l'un des fondement du Scoutisme unitaire

Coéducation et mixité

La coéducation exige d'abord la rencontre avec l'autre sexe (c'est la signification du préfixe «co»), mais également l'«éducation». On fait de la coéducation quand on a des objectifs éducatifs pour un groupe ou une unité mixte. De ce fait, la mixité et la coéducation sont deux concepts distincts.[1]

« La coéducation est l'éducation concertée des filles et des garçons afin de les aider à se découvrir mutuellement et à vivre leur identité sexuée au travers de relations fondées sur le respect, la reconnaissance de l'autre, la coopération et le refus des discriminations. »

Cette définition est reprise des Scouts de France

On peut aller plus loin :

  • l'éducation concertée : Il s'agit d’un processus organisé, harmonisé et non improvisé ; des adultes doivent penser et agir ensemble pour faire de la coéducation
  • les aider à se découvrir mutuellement : la coéducation doit favoriser la découverte de l'autre sexe, contribuer à faire voir la valeur de chaque personne au-delà du stéréotype ou du préjugé
  • les aider à vivre leur identité sexuée : Assumer sa condition masculine ou féminine dans un esprit constructif n'est pas facile pour tout le monde ; chaque jeune d'une unité a une idée, plus ou moins consciente, de ce qu'il est par rapport à une espèce d'idéal de son sexe ; la construction de la personnalité passe nécessairement par l'identité sexuée
  • au travers de relations : La coéducation est un processus collectif et interactif qui repose sur la socialisation
  • fondées sur le respect, la reconnaissance de l'autre, la coopération, le refus des discriminations : Toutes ces valeurs sont déjà présentes dans la Loi scoute

Voir tente mixte

Homogénéité ou coéducation ?

Cette partie sert de réflexion pour les mouvements où la coéducation est un choix local.

Avantages et buts d'une unité homogènes

  • Se retrouver entre jeunes du même sexe : De nos jours, les enfants n'ont plus beaucoup d’occasions, à l’exception des groupes d'amis informels, de se retrouver avec d'autres jeunes de leur sexe
  • Les enfants de moins de 12 ans préfèrent souvent se regrouper entre filles ou entre garçons. Une unité scoute homogène peut répondre à cette aspiration alors que les adolescents de 14-17 ans peuvent vouloir discuter de sujets "entre filles" ou "entre garçons"
  • Répondre aux besoins particuliers de chaque sexe : Une unité homogène a peut-être l'avantage de mieux répondre aux besoins de chacun des sexes en ce qui concerne leur développement respectif. Par exemple, dans une unité homogène féminine, les filles auront l'occasion de développer un leadership qui leur soit propre
  • Répondre au rythme de développement de chaque sexe : Les filles et les gars ne se développent pas au même rythme, ce qui peut causer des problèmes dans une unité mixte
  • La relation entre enfants n'est pas toujours amicale et les différences sexuelles peuvent ajouter un facteur de discorde dans certains cas
  • Le niveau des activités est plus intense dans un groupe homogène
  • la gestion quotidienne est plus aisée, notamment en camp

Avantages et buts de la coéducation

  • La société a évolué et les moyens utilisés depuis la fondation du scoutisme ne sont pas nécessairement adaptés à l'époque et aux besoins des jeunes
  • Répondre aux goûts et aux intérêts des enfants : Les jeunes n'ont pas tous des intérêts et des goûts qui correspondent aux stéréotypes de leur sexe. Dans une unité mixte, les activités correspondant à leur intérêts seront autant privilégiés que ceux correspondant d'avantage aux garçons ou aux filles
  • Préparer les enfants à vivre dans un monde composé d'hommes et de femmes : le scoutisme est un mouvement d'éducation qui a pour mission de préparer les jeunes à faire face aux exigences du monde de demain
  • Les hommes et les femmes doivent apprendre à cohabiter, à se comprendre mutuellement. Cet apprentissage doit s'effectuer le plus tôt possible
  • Combattre les stéréotypes et l’inégalité entre les sexes
  • Favoriser la fraternité : La fraternité sera possible si hommes et femmes travaillent ensemble
  • Contribuer à une meilleure éducation des jeunes, sans discrimination
  • Augmenter le nombre de membres : Dans des petits villages, ça peut permettre de faire plus d'activités. Cependant il ne faut pas l'utiliser pour minimiser les problèmes de recrutement que peuvent connaitre certaines unités

Équipes homogènes dans une unité mixte

Cette composition est intéressante, particulièrement chez les adolescent(e)s, car ça leur permet quand même de se retrouver entre jeunes du même sexe pour discuter de certains sujets ou faire certaines activités.

Chronologie

Mouvements

Mouvements coéduqués

On parle ici de mouvements où les unités accueillent forcément les filles et les garçons ensemble.

Mouvements coéduqués ou homogènes (selon le groupe local)

Dans ces mouvements, les filles et les garçons sont accueillis dans des unités communes ou séparées selon le choix du groupe local.

Mouvements non coéduqués

Dans ces mouvements, les jeunes sont accueillis dans des unités homogènes, mais les groupes peuvent être mixtes ou homogènes (cas de l'AGSE).



Notes et références


  1. Module de formation MVT-0007: Coéducation enfants (7-11 ans), Association des Scouts du Canada