A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Brigade MSdS de Saleuscex

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher


Brigade de Saleuscex
Icon girl guide.svg
Icon boy scout.svg
Groupe mixte

Fondation : 1912
Fondateurs : Émile Michet
Fermeture : {{{fermeture}}}
Chef(s) actuel(s) : {{{chef}}}
Coordonnées
Adresse : Rue du Grand Chêne 3
Montreux
Téléphone :
E-mail :
cb@saleuscex.ch
Site web :
http://www.saleuscex.ch
Unités
  • Première branche
    • Meute de Seeonee (garçons)
    • Meute de fleur rouge (filles)
  • Deuxième branche
    • Troupe de Jaman (garçons)
    • Troupe de Naye (garçons)
    • Troupe de Pierre de Savoie (filles)

46° 25' 52", 6° 54' 42"



La brigade de Saleuscex (BSM), fondée en 1912, est un groupe scout situé à Montreux, en Suisse.

Elle tient son nom d’une tour nommée Saleuscex, construite probablement au Xe siècle au sommet du Cubly, sur le territoire de la commune de Montreux. Il n’en reste aujourd’hui que les fondations.

Elle dispose de plusieurs locaux dans la ville de Montreux.

Histoire de la brigade de Saleuscex Montreux

Les premiers scouts montreusiens

  • 11.1912: Émile Michet, employé de banque de 21 ans, transforme sa troupe cadette – qui est un sous-ensemble de l’Union chrétienne de jeunes gens (UCJG) de Montreux en « Troupe des éclaireurs unionistes de Montreux » sur la base du livre de Baden-Powell: Éclaireurs. La brigade de Saleuscex est alors l’un des premiers groupes scouts en Suisse. Chaque éclaireur possède son propre bâton (ces derniers ont toutes sortes d’usages, par exemple: confectionner un brancard de fortune ou une carriole, avec des roues de char ou encore de servir de porte drapeau pour le CP). Les premiers camps sont effectués dans des chalets.
  • 26.12.1913: L’UCJG de Montreux inaugure un nouveau centre, «Le Foyer» (avenue des Alpes, à côté de l’Hôtel du Parc), comportant des salles de lecture, de réunion, de gymnastique, etc. La Troupe a probablement droit à une cave comme local.
  • 1914-1918: Durant cette période de guerre, les scouts de Montreux se rendent utiles dans l’agglomération en particulier en faisant partie de la garde civique, en faisant les foins, …
  • 23.11.1919: Création de la Brigade des Alpes (B.A.) réunissant les Troupes de Château d’Oex, La Tour-de-Peilz, Aigle, Bex, Leysin et Montreux. À ce moment-là, la «Troupe des éclaireurs unionistes de Montreux» prend le nom de «Troupe des éclaireurs de Montreux» et compte alors six patrouilles de cinq éclaireurs environ. Le foulard est alors entre jaune et beige.
  • 1920: Les effectifs augmentant, on forme deux troupes : Châtelard et Chillon ainsi qu’un clan de routiers.
  • 15.10.1924: Fondation du Comité de Patronage, formé de parents et d’amis des éclaireurs avec charge de seconder les chefs dans leurs relations avec les parents (actuel: Association de soutien à la Brigade de Saleuscex Montreux).
  • 20.12.1924: Le Manoir à la rue du Grand-Chêne 3 est inauguré, après de brefs aménagements et est désormais la maison des éclaireurs.
  • 1926: La troupe prend le nom de section de Montreux et les effectifs augmentent.
  • 1927:
    • Le richissime président des scouts californiens de passage en Suisse, Mr Alexandre, voyant le piteux état des locaux de la Section (petite cave avec des sacs et des tonneaux en guise de siège, sise à la rue de la Gare), décide de lui faire un don de 1000 $ pour l’achat du Manoir.
    • Les scouts se demandés pour faire des transmissions après les inondations liées aux immenses crues ravageuses.
  • 25.08.1928: Renée Munier, aidée par Alice (ou Annette) Blanc, fonde la première meute louveteaux: Fleur-Rouge. Les effectifs progressent rapidement.
  • 1929:
    • La section de Montreux devient section de Saleuscex et prend sous tutelle les troupes de Glion (anglaise) et de Villeneuve.
    • Un troisième groupe d’éclaireurs est fondé, celui de Sonchaux et la Meute se dédouble en Jaman et Cubly.

Une délégation montreusienne se rend au Jamboree de 1929 de Arrowe Park en Angleterre, qui réunit plus de 50'000 scouts du monde entier.

La Section devient Brigade dans les méandres de la 2ème Guerre Mondiale

  • 1930: La section quitte la B.A. pour devenir désormais la brigade de Saleuscex, elle compte alors près de 150 membres. Une troisième Meute est fondée: Salagnon.
  • 28.01.1931: Le Manoir brûle dans la nuit, à cause d’une fissure dans la cheminée.
  • 01.11.1931: Le Manoir est inauguré suite aux travaux de reconstruction.
  • 1932: Participation au Camp National à Genève. L’Association des anciens scouts de Saleuscex est fondée.
  • 1933 :
    • Une seule Meute subsiste, elle renommée «Fleur-Rouge».
    • Le premier journal officiel de la brigade sort de presse, son nom : «Le Héraut».
    • Une délégation de la brigade se rend au Jamboree de Gödöllö en Hongrie.
  • 1934:
    • La commune du Châtelard met à disposition de la Brigade un terrain de campement au lieu dit «Jordagny» dans les hauteurs.
    • Pour payer les travaux de reconstruction du Manoir suit à son incendie de 1931, il est décidé que le Manoir serait utilisé comme Auberge de jeunesse
  • 12.04.1934: Suite à une baisse d’effectif de la Brigade, son chef réorganise les troupes et décide d’en dissoudre une, celle de Chillon.
  • 29.11.1934: Une journée scoute montreusienne est organisée.
  • 01.01.1935: Pour la première fois dans l’histoire de la Brigade, tous les chefs d’unité sont à la fois des adultes et des instructeurs diplômés. Dorénavant, les routiers sont appelés à porter une chemise kaki comme leurs frères éclaireurs et non plus bleue comme jusqu’alors.
  • 12.10.1935: La troupe de Chillon retrouve une activité
  • 16.10.1935: Le chef de Brigade Robert Lorenz décide d’un unique foulard de Brigade, il sera rouge et gris. Sa production sera assurée par les entreprises textiles du chef de Troupe Édouard Krähenbühl.
  • 1936: Durant le premier semestre, les trois chef de Troupe sont absents, c’est donc le CB qui va s’occuper des sept patrouilles, soit 55 éclaireurs. Une semaine sur deux se déroulent les séances de patrouille et l’autre semaine sur deux ce sont en principe des séance de troupe. Lorenz prendra les patrouilles deux par deux durant une demi-heure.
  • 07.1936: L’expérience du Manoir Auberge de jeunesse ne s’avère finalement pas si rentable et est abandonnée.
  • 1937:
    • Une quatrième troupe est crée au début de l’année, celle de Naye, elle est composée «d’aînés», autrement dit de scouts de 14-16 ans.
    • Une délégation est envoyée au Jamboree de Vogelenzang (Pays-Bas).
  • 31.03.1937: La Troupe de Chillon est dissoute et son nom va au Clan routier.
  • 31.03.1938: La troupe aînée de Naye est dissoute, ses membres deviennent routiers.
  • 1938: Participation au camp national à Zurich, les effectifs sont en baisse.
  • 11.1938-02.1939: Le chef de Brigade Lorenz aimerait lancer le scoutisme à Villeneuve, il prend contact avec une institutrice et ancienne éclaireuse pour les louveteaux ainsi qu’avec un pasteur pour les éclaireurs. Pour compliquer l’affaire, il y a conflit d’autorité avec le chef cantonal pour traiter de l’affaire.
  • 1939-1940: La plupart des chefs sont mobilisés, les effectifs baissent, les trois troupes n’en forment plus qu’une seule, les séances se font plus rares et sont dirigées par de jeunes chefs et les scouts sont sollicités à des travaux d’aide à la campagne.
  • 11-23.08.1941: Le Clan de Chillon fait un incroyable camp itinérant à vélo, ils parcourent plus de 1000 km à travers la Suisse. Ils ne sont que cinq à pédaler.
  • 1941-1942:
    • Les effectifs progressent (90), on reforme les Troupes de Sonchaux et de Châtelard.
    • Les routiers font revivre un ancien journal: « Le Héraut ».
  • 10-11.4.1943: La brigade avec le groupe catholique scout montreusien St-Georges, organise l’Assemblée des Délégués de la FES au château de Chillon.
  • 1943-1944: Une patrouille est crée à Villeneuve par Pierre Habersaat, mais à Montreux, les CT ne font que se succéder aux têtes des troupes, les cheftaines manquent cruellement, les chefs de patrouille aussi, bref les temps sont durs...

L’après-guerre ou l’âge d’or du scoutisme

  • 1945:
    • La guerre est terminée et la Brigade a su surmonter les difficultés de la mobilisation, d’ailleurs son effectif est de 75 membres, mais les chefs manquent toujours, les scouts sont très sollicités à des œuvres sociales.
    • La troupe villeneuvoise d’Arvel est officiellement créée.
    • D’autre part on fait renaître la tradition des « garden-party » au jardin Beau-Regard.
  • 1945-46: Le Groupe St-Georges ainsi que la Brigade organisent des semaines scoutes à Montreux.
  • 1947: Une délégation de 8 personnes se rend au jamboree de Moisson
  • 1948: Participation au camp national à Trévano
  • 1949: Camp d’été éclaireurs en Angleterre, puis les Anglais viennent à Orgevaux pour un camp à ski. Les cadres manquent.
  • 1950: La brigade donne des cours de circulation à ses gars, le manque de chefs se fait toujours ressentir.
  • 1952: L’effectif de la brigade passe de 102 à 122.
  • 1953: Fusion des troupes de Sonchaux et de Châtelard. Les louveteaux passent d’une à deux meutes: Fleur-Rouge et Fleur-de-lys. Camp de Brigade aux Haudères (Valais).
  • 04.02.1956: La clique de Saleuscex est fondée par André Müller à l’occasion de la soirée scoute annuelle, pour le programme de laquelle on n’avait trop d’idée, si ce n’est de rechercher les quelques clairons de l’époque chez les anciens. Avec celle du Vieux-Mazel, les deux fanfares forment la Clique du Chablais.
  • 1956: Participation au camp national à Saignelégier (Canton du Jura) et reconstitution des deux troupes: Châtelard et Sonchaux. La meute de Fleur-de-lys disparaît.
  • 1957: Saleuscex est choisie comme troupe d’honneur pour représenter la Suisse au Jamboree de Sutton-Park, avec une délégation de 13 personnes.
  • 16.11.1957: Fondation de la troupe de Jaman
  • 01.1958: Le premier journal de brigade, Sirocco, commence à paraître régulièrement. Le CBE Claude Nobs en est l’instigateur.
  • 1959: Fondation de la troupe d’Arvel et de la meute Grands Bois. Création d’une patrouille «E.M.T.» (Eclaireurs malgré tout) puisque la brigade connaît une immense progression de son effectif.
  • 25.04.1959: Saleuscex accueille la Conférence fédérale des délégués (FES).
  • 21.11.1959: Inauguration des Tréteaux du manoir (à l’actuel Caveau), c’est-à-dire d’une petite salle de théâtre.
  • 1960: Difficultés dues à l’insuffisance des chefs en relation avec les effectifs élevés.
  • 06.10.1962: Inauguration d’un endroit aménagé (à l’huile de coude) au «Vieux-Rhône», il s’agit d’un terrain (6000 m2) mis à disposition des scouts par un ancien, comme cadeau pour le 50ème anniversaire de la Brigade. Ce terrain est notamment utilisé pour faire des entraînements de camp.
  • 1963: Délégation envoyée au Jamboree de Marathon.

Arrivée du système pionnier-rangers, entre enthousiasme et décadence

  • 01.1964:
    • Instauration du système: «pionniers-rangers» (séparation des âges: 11-13 ans: rangers et 13-16 ans: pionniers). D’inspiration française, cette nouvelle manière de vivre le scoutisme favorise plutôt les activités sportives ou les réalisations concrètes et utiles pour autrui. On troque les chapeaux pour des bérets et les shorts pour des jeans. Le vent nouveau emballe littéralement toute la branche.
    • Il y a alors deux troupes rangers: Jaman et Châtelard et une troupe de pionniers: Vanil.
    • On crée également la division Kim, sorte d’équipe de formation pour futurs chefs, il n’y aura qu’une unique volée.
  • 1964:
    • Achat du chalet de Jor à la commune, qui sera principalement restauré et aménagé par les routiers. La tâche est énorme et les occupera près de dix ans!
    • Les « réteaux du Manoir» sont remplacés par une «base» (local) pionniers.
  • 08.1964: La division Kim se livre à une opération de survie grandeur nature sous forme d’un camp sur le glacier Zanfleuron d’une durée de huit jours.
  • 1966:
    • Pénurie de chefs, heureusement, grâce aux routiers, les rangers ont de nouveaux adjoints et le chef de Brigade démissionne sans avoir trouvé de successeur.
    • Participation au camp national à Sils im Domleschg (canton des Grisons).
  • 1967: Toujours pas de CB nommé, l’effectif des rangers baisse beaucoup, quant à celui des pionniers, il augmente, mais le manque de chefs ne permet pas de dédoubler le poste.
  • 1969:
    • Les pionniers peuvent enfin créer un deuxième poste (Burrus et Ah Chiche), ils font des camps d’été en Libye et en Tchécoslovaquie!
    • Suite à des problèmes d’effectif, les louveteaux sont également séparés par tranche d’âge en deux «groupes» distincts.
    • Le comité de patronage devient comité de soutien.
  • 1970: Les effectifs commencent leur lente plongée.
  • 1972: Les deux troupes rangers fusionnent et les deux postes pionniers en font de même.
  • 1973:
    • Les rangers sont forcés de revoir leur copie pour se rapprocher du vieux système éclaireurs, étant donné leurs effectifs en chute libre.
    • La coutume des camps d’hiver annuels se perd.
  • 1974: Le clan routier de Chillon est relancé.
  • 05.10.1974: Inauguration du châlet de Jor restauré
  • 1975: Les effectifs vont un peu mieux (84) mais recommencent à nouveau à baisser. Le clan de Chillon (routiers) s’éteint.
  • 14-15.05.1977: Saleuscex organise l’Assemblée des délégués de la FES au château de Chillon.
  • 1977: Les rangers se dédoublent en deux troupes: Manoïre et Aveneyre.
  • 1978: Les rangers ne forment plus qu’une troupe et font un camp en Turquie.
  • 1979: Les rangers descendent l’Ardèche en canoë.
  • 1980: Les «rangers» deviennent «éclaireurs» et participent au CANA (CAmp National, VD).

La Brigade tente de garder la tête à la surface

  • 1981: Les chefs manquent sérieusement et les effectifs plongent dangereusement. Le système «pionniers-rangers» est définitivement abandonné.
  • 26.01.1985: La brigade est mise en congé. Le comité de soutien crée un petit clan routier afin de conserver la propriété du chalet de Jor et du Manoir.
  • 01.11.1986: Reprise officielle des activités.
  • 09.1987: La tentative de reprise échoue.

L’expérience Vieux-Mazel

  • 1990: L’Association de soutien aux éclaireurs de la brigade de Saleuscex demande à la Brigade du Vieux-Mazel (Vevey) de l’aider à réintroduire le scoutisme à Montreux.
  • 14.11.1992: La troupe de Jaman est officiellement recréée au Marché couvert.
  • 13.05.1995: Les louveteaux sont réintroduits avec Santiago Hernandez (ancien chef de patrouille au Vieux-Mazel, qui a bénéficié à Vevey d’un stage de chef de meute).

L’indépendance

  • 16.12.1995: La brigade renaît officiellement au château de Chillon.
  • 01.1996: Les louvettes sont créées pour la première fois dans l’histoire de la brigade. Elles font leurs séances avec les louveteaux.
  • 07.07.1997: La troupe de Naye est officiellement recréée à l’Alpage de Pointet (VS).
  • 30.08.1997: La fonction de chef de branche éclaireurs est réintroduite, Alban Jaton devient le premier CBE.
  • 06.1998: Le journal de brigade Sirocco renaît après plus de quinze ans d’absence, il paraît désormais quatre fois par an.
  • 04.09.1999:
    • La première troupe d’éclaireuses, Pierre-de-Savoie, est officiellement crée, elle compte une patrouille, celle des Panthères. Les Pandas seront créées peu après. Son nom est repris d’une troupe ayant existé à Montreux dans les années 1950.
    • Le refuge du Foyer Saleuscex est inauguré dans la région du Pont de Pierre après quatre séances d’effort au cours de l’année.
  • 22.01.2000: L’effectif de brigade dépasse la barre des 100 membres.
  • 06.03.2000: Les archives de brigade qui dormaient depuis plus de 17 ans au musée du Vieux-Montreux sont récupérée par les actifs.
  • 29.04.2000:
    • La première meute de louvettes, Fleur rouge, est officiellement crée aux Collombaires et la fonction de chef de branche louveteaux est réintroduite, Alexandre Herzog devient le premier CBL.
    • D’autre part, la progression d’effectif de la troupe de Jaman lui permet d’engendrer une nouvelle patrouille, celle des Jaguars.
  • 07.2000: La brigade part deux semaines pour un camp en Islande.
  • 09.2004: La brigade avec ses 130 membres fait partie des groupes scouts ayant le plus d'effectif du canton de Vaud. Le taux de présence avoisine les 60 %.
  • 01.09.2006: La brigade emménage un bâtiment supplémentaire au sentier de la Ballallaz, nommé la Tourelle, et s’attelle à sa rénovation.
  • 10.2007: La brigade part deux semaines pour un camp sur l'île de Naxos.

Chefs de brigade

  1. 1912-1920: Émile Michet
  2. 1920-1924: Pierre Monney
  3. 1924-1926: Walter Trachsel (Renard blanc) / 1926-1927: Pierre Monney
  4. 1927-1930: Émile Jaton (Ventre à terre)
  5. 1930-1933: Édouard Jaccoud
  6. 1934-1940: Robert Lorenz (Lynx agile) / 1939: Jean-François Guignard (a.i. ; Panthère souriante)
  7. 1940-1943: Georges Meyer (Mouette fidèle) / 1941-1942: André Henchoz (a.i.)
  8. 1943-1946: Édouard Krähenbühl (Étoile du soir, Wapiti)
  9. 1946-1948: Marcel Schöri (Chat astucieux)
  10. 1948-1953: Pierre Habersaat (Lièvre farceur)
  11. 1953-1954: Jacques Favez (Aurochs) / 1954: Comité de direction intérimaire (présidé par Hugo Halbritter)
  12. 1955-1958: Hugo Halbritter (Œil de Lynx)
  13. 1959-1964: André Müller (Vent du Nord) /
  14. 1964-1966: Paul Kohler / 1967: Hugo Halbritter (a.i.)
  15. 1968  : Hans Keller
  16. 1969  : François Riolo
  17. 1969-1983: Roland Comtesse
  18. 1984  : François Halbritter (a.i.) / 1985-1986: Roland Comtesse
  19. 1986-1987: Christian Talon / 1987-1992: Roland Comtesse / 1992-1995: Henri Rollier
  20. 1995-2002: Henri Rollier
  21. 2002-2009  : Valentin Hardmeyer
  22. 2009-2010  : Dimitri David Percia
  23. 2010-2011  : Collège.
  24. 2011-2012  : Jean-David Rossier
  25. 2012 Cécile Ischer

sources

  • Archives communales de Montreux
  • Coupures de presse des années 1960

Voir aussi

Liens externes