A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Adrien d'Esclaibes d'Hust

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Adrien d'Esclaibes d'Hust
Photo du comte paru dans la presse (1945)
Photo du comte paru dans la presse (1945)
10 mars 1882 · 16 février 1945

Personnalité scouts de France

Scouts de France.

Personnalité française

France.

Le comte Adrien d'Esclaibes d'Hust fut le premier commissaire provincial d'Artois (Scouts de France) ainsi qu'une personnalité importante du monde catholique et un grand notable du monde rural.

C'est après son mariage en 1908 qu'il s'installe dans le Pas-de-Calais. Il devient maire de Villers-Châtel (canton d'Aubigny-en-Artois). il est également président de la Fédération agricole du Pas-de-Calais et président de l'Union du Nord de l'Association catholique de la jeunesse française (ACJF).

Catholique convaincu, il se rallie à la République par obéissance au pape, malgré ses sentiments monarchistes. Il est très lié au Vatican, étant camérier secret du pape et chevalier de l'Ordre du Saint-Sépulcre. Il est très impliqué dans le fonctionnement de la branche française de cet ordre. En mars 1939, il est l'une des personnalités françaises qui assiste au couronnement du Pape Pie XII. Les Scouts de France sont représentés à cette cérémonie par le RP Forestier[1].

Carrière scoute

A 46 ans, le comte d'Esclaibes devient en 1928, le premier commissaire de la province d'Artois des Scouts de France. Il s'implique beaucoup dans son fonctionnement. Il organise dans le parc de son château de Villers-Châtel le premier rallye provincial d'Artois dès 1929. Courant 1933, il organise pour le général de Salins, président des Scouts de France, une rencontre avec les dirigeants des compagnies minières du Pas-de-Calais "qui s'intéressent particulièrement au scoutisme" [2]. Sous son impulsion, la province d'Artois passe de 619 scouts en 1933, à 1021 en 1936 et à 1411 en 1940. L'activité scoute du comte d'Esclaibes après 1940 n'est pas connue.

La mort du comte d'Esclaibes

Le 25 août 1944, alors que le Pas-de-Calais va être libéré, le comte d'Esclaibes est arrêté par les Allemands avec cinq autres habitants de Villers-Châtel et d'une commune voisine. Ils sont accusés d'avoir hébergé un groupe de résistants du mouvement Voix du Nord. Ils sont internés à Lille et déportés le 1er septembre 1944 vers l'Allemagne. Ils font partie du train de Loos, dernier train de déportés à quitter le Nord, qui regroupa 871 détenus. Malgré plusieurs tentatives, la Résistance régionale ne parvient pas à empêcher le départ du convoi. Un seul habitant de Villers-Châtel reverra son village.

Le comte d'Esclaibes meurt d'épuisement le 16 février 1945 au camp de Kochendorf après être passé par plusieurs camps de concentration. C'est Mgr Montini, le futur Paul VI, qui présentera les condoléances du Vatican à son épouse, illustrant la proximité du comte d'Esclaibes avec Rome.

En septembre 2001, une plaque commémorative a été apposée sur le monument aux morts de Villers-Châtel par la commune de Bad-Friedrichshall où était implanté le camp de concentration de Kochendorf. Ce monument au mort est visible au bord de la route entre la chapelle castrale de Villers-Châtel et le château familial qui continue régulièrement à accueillir des scouts dans ses bois.

Bibliographie

  • Jean-Jacques Gauthé "Le scoutisme catholique masculin et féminin des origines à nos jours dans le Nord/Pas-de-Calais", Revue du Nord, n° hors série 23, 2009 "Jeunesse, éducation et religion au XX° siècle. En hommage à Alain-René Michel", p 37-51.
  • "Le comte Adrien d'Esclaibes d'Hust", Lille, Silic, 1946.

Liens externes


Notes et références


  1. "La Croix", 13 mars 1939, p 2 sur Gallica [1]
  2. "Le Chef", n° 105, 15 juillet 1933, p 401