Éclaireurs d'Afrique

De Scoutopedia
Aller à : Navigation, rechercher
Éclaireurs d'Afrique

Éclaireurs d'Afrique


Fondation : Avril 1957
Disparition :
Fondateurs :
Président : {{{président}}}
Commissaire général : {{{commissaire}}}
Commissaire Général Scout: {{{commissairescout}}}
Commissaire Générale Guide: {{{commissaireguide}}}
Siège :
Site web :
E-mail : {{{mail}}}
Effectifs : membres.
Effectifs : {{{effectif jeunes}}} jeunes.
{{{effectif responsables}}} responsables.

Le mouvement des Éclaireurs d'Afrique fut le successeur des anciens Éclaireurs de France d'AOF.

Histoire

A l'époque du scoutisme colonial et dès les années 30, autour de l'école William Ponty à Dakar naissent des groupes d'éclaireurs et louveteaux grâce à l'action d'enseignants venus de métropole. Rapidement dans toute l'Afrique Occidentale Française, les EDF se développent.

En 1947, les éclaireurs africains venus d'AOF au nombre de 48 participent au Jamboree de Moisson. Progressivement, on observe une africanisation des cadres, attitude qui est impulsée par la partie libérale de l'administration coloniale et le commissariat général à Paris.

Au Jamboree de 1951, à Bad Ischl en Autriche, les scouts d'AOF ont un camp séparé de celui des éclaireurs français ce qui est un symbole. A partir de 1956, les équipes EROM emmenées par Pierre Kergomard débutent leurs Caravanes pour l'Afrique. En avril 1957, naissent les Éclaireurs d'Afrique (EDA) qui succèdent à la Province EDF d'AOF.

Avec les indépendances (1959 à 1960), les Éclaireurs d'Afrique connaitront bien des vicissitudes mais Albert A. N'Diaye fut le symbole de cette période du scoutisme africain. Il reste aussi de cette histoire la Maison de l’Éclaireur à Rufisque au Sénégal.

Voir aussi